SAVE LONGSTONE EDGE

plan du site | nous écrire | s'inscrire

Parlons Khassayides

C’est une redondance de dire « Serigne Touba avait une grande considération pour les khassayides, poèmes ou panégyriques et leurs interprètes». Lui qui les a composés, qui est le premier à les transcrire et le premier à les déclamer. Quand le kurël, le conservatoire de Serigne Massamba MBACKé chantait les louanges du prophète sas , Serigne touba disait à ses disciples, apportez-leur les plus beaux tissus, Allez dans les cuisines pour rapporter à mes chanteurs les plats les mieux garnis. Le Kurël chantait en sa présence. De sa propre main il leur distribuait des présents. Souvent, il leur demandait de s’arrêter et il agrémentait le kurël de son vécu personnel avec les khassayides . Un jour , nous rapporte serigne Mahib Gueye on était en train de chanter le khassida Dieuzeboul khouloob devant Serigne Touba. Quand on est arrivé à ce vers nihma nabiyou wa rassoul qu’il est bon le prophète et messager nihma leuzi jaada bi soul qu’il est bon celui qui a exaucé nos vœux lana bi rabbahil jamiile min zikrihi wa lahami par la grâce de son seigneur, le Beau, par la répétition de son Nom et par sa voie , Serigne Touba nous demanda un instant. « Alors, dit il, il y’a quelques jours j’ai cru entendre quelqu’un adresser ces vers au prophète Mouhammad sas, alors je me suis levé, j’ai attaché mon kala autour de ma taille et me mis à chercher la personne qui a adressé ces vers au prophète Mouhammad sas. Je fis quelques pas puis regardai autour de moi. Alors Le seigneur me dit ‘tu es tout seul’. En réalité c’est serigne bi lui même qui déclamait les vers. Il s’est entendu lui-même ;Son amour pour le prophète est si fort qu’il adresse des amdaahi, tagg au prophète consciemment et inopinément. Dans tous les cas, cet intermède nous montre clairement que Serigne Touba déclamait ses poèmes. Et qu’il assistait lui-même aux séances de prestations des khassaides. Lui-même a écrit , ma main écrit des khassayides et ma langue les chante. En ce moment il était tout seul dans les forêts sauvages du Gabon. IL lisait de haute voie ses khassayides devant les soldats et leurs acolytes car disait- il, « je ne veux pas qu’ils pensent que je parle derrière leur dos( DIEUWE). Et il demandait à ce que l’on traduise ses khassayides de tawhid( science de l’unicité de DIEU aux personnes qui soutenaient la trinité de notre Seigneur) cf le khassida composé à partir de la formule lahilaha ila lah mouhamad rassouloulahi, « Bouchralana » , « Roumna chakour ».

On se rappelle l’histoire de Bouna Fall, ce chanteur de khassayide qui officiait auprès de Serigne Touba quand ils étaient au jolof. En effet quand Bouna fut décédé c’est Serigne Touba lui-même qui apporta un linceul qu’il avait reçu des mains du prophète Mouhammad sas. Celui-ci étant selon Serigne Touba, le pourvoyeur du linceul que doit porter tout chanteur de khassayide décédé sur ce champ.Bouna FALL est bien connu des anciens. Il habitait au village de garague, dans le walo. Serigne cheikh Sarr un des contemporains de Serigne touba a rapporté cette histoire de vive voie dans le site khassida.com rubrique wakhtaane. Serigne touba nous confie par écrit que quand ses khassayides sont déclamés les anges entrent en transe et l’Arche de Dieu se met à se balancer. Mes écrits conduisent le mouride, le novice jusqu’à l’enceinte bien gardée de DIEU. Sans besoin de passer entre les mains d’un cheikhoul tarbiyah, un éducateur . Dieu a mis dans mes écrits le secret de la formule lahilaha ila lah. Serigne saliou MBACKE que Dieu le protège le fortifie et lui donne une très longue vie nous rapporte régulièrement qu’un jour Serigne Touba demanda aux membres du kurël de se rapprocher et il leur apprit que les khassayides sont comme des oiseaux, les interprètes sont les ailes et l’auditoire les plumes. Un autre jour il tendit ses deux doigts en s’adressant au public en disant les chanteurs de khassayides et moi serons ensemble jusqu’au paradis.

DIEU sait qu’on ne peut rapporter sur cette page tout ce que Serigne touba a dit de bienfaits sur les khassayides et leurs interprètes. Alors nous nous sommes engagés à faire écouter tes khassayides partout dans le monde. De l’Afrique jusqu’en Europe, de L’Asie jusqu’en Alaska. Car comme tu l’as écrit depuis des années . Dieu t’a préservé de tous tes ennemis (spirituels et temporels) car tu t’es réfugié chez DIEU et Sa Porte n’est jamais fermée. « Salimtou minal ahdaahi tourane mahal tidja LiRabbi wa Baaboulahi Lam Yakou Mourtadja. »Nous dit Khadim Rassoul. Cf Khassida Midaadi vers 26. Sachant qu’il t’incombe tout le temps des louanges qui exaltent les dons du prophète mouhammad sas, nous ferons parvenir tes panégyriques dans les coins les plus reculés de la terre, dans les coins les plus étroits de la mer. On n’a plus mal au cœur quand on t’entend dire que tes concessions ont été évacuées, tes disciples dispersés, ta famille errant de contrées en contrées et seulement et parce que seulement tu adressais des louanges, des éloges des khassayides à Ton Seigneur et à son envoyé Mouhammad seyyidil euweulina wal Akhirina, le seigneur des premiers et des derniers hommes, Seigneur que l’on ne saurait louer suffisament. Cf khassida Assirou Maître, tes khassayides peuvent être écoutés maintenant partout dans le monde 24heures sur 24, 7 jours sur 7. Sans qu’aucune autorité ou force ne vienne troubler ton entretien avec le Seigneur et son prophète pour le bonheur de toute l’humanité. Chante Maître. Et tes disiples les diffuseront partout car le disciple averti sait qu’il doit toujours être à ton service car tu détiens une science qui n’est dans aucun des livres. Comme tu l’as écrit toi-même. Wahdi khawaija leuzina daamou fi khidmati wa khab lahoum maa raamoo. Accorde Seigneur à toute personne qui œuvre pour moi la satisfaction de tous ses besoins.Amine.
Modou Mamoune NDIAYE